Questions les plus courantes sur la crémation - www.crématorium.eu informe sur les crématoriums et la crémation/incinération tant en France qu’en Europe - www.crematorium.eu informs about crematoria in Europe- Krematorium.eu- crematorio.eu, find a crematorium

Search
Go to content

Main menu:

Questions les plus courantes sur la crémation - www.crématorium.eu informe sur les crématoriums et la crémation/incinération tant en France qu’en Europe

Quelle est l'évolution de la crémation en France ?

Longtemps marginale, la crémation est aujourd'hui une pratique courante.
En 1975, seulement 0,4% des obsèques étaient des crémations. Aujourd'hui, on en compte plus de 30% en France, 40% à Paris et souvent plus de 50% dans les grandes villes de France.

La crémation coûte-t-elle plus chère que l'inhumation ?

Non. Généralement, la crémation s'accompagne à la demande du défunt lui-même d'une certaine simplicité, ce qui se traduit par des obsèques légèrement moins chères. Mais cela ne doit pas devenir une motivation car la symbolique des obsèques doit être la même dans les deux cas.

Le cercueil est-il crématisé avec le corps ?


Oui naturellement puisque celui-ci est scellé par un officier de police à la mise en bière et qu'il ne peut être ré ouvert.

Comment se fait l'identification des cendres ?

De l'arrivée du cercueil au Crématorium à la mise des cendres dans l'urne, la plaque d'identité du défunt placée sur le cercueil suit toutes les étapes du processus de la crémation. La traçabilité du défunt est donc assurée.

Le cercueil peut-il être revendu à l'opérateur funéraire après la crémation ?

Non, le cercueil étant obligatoirement crématisé avec le corps, il ne reste rien du cercueil à l'issue de la crémation.

À quoi sert une urne cinéraire ?


L'urne cinéraire est un contenant dans lequel seront disposées les cendres d'une personne. Le choix d'une urne cinéraire est également personnel. Les urnes se présentent sous différentes formes et à divers prix. Il y a l'urne traditionnelle en bois, en marbre ou en granit, les pendentifs et les reliquaires. Un pendentif est un bijou qui peut contenir des cendres suspendu à une chaîne de cou. Un reliquaire est un objet plus petit qu'une urne destiné à contenir les cendres. Il est possible de conserver l'urne chez soi, de la faire inhumer au cimetière ou de la déposer dans un columbarium.

Qu'est-ce qu'un columbarium ?

Le columbarium est l'ensemble de compartiments appelés niches où sont déposées les urnes cinéraires. Un columbarium forme habituellement un mur ou une partie d'un mur à l'intérieur d'un bâtiment. Un columbarium peut également être extérieur. Habituellement, les columbariums sont la propriété des cimetières ou des maisons funéraires.

Combien coûte la location d'une niche dans un columbarium ?


Chaque columbarium a sa politique de prix. Il n'y a pas de standard de prix. Habituellement, une niche à la hauteur des yeux sera plus onéreuse qu'une niche à la hauteur du plancher. Certaines maisons funéraires permettent aux familles de déposer des objets dans la niche, d'autres ne le permettent pas.

À quoi sert l'exposition ?

L'exposition du corps ou des cendres est un moyen pour les personnes de dire adieu à leur proche défunt. C'est un rituel funéraire qui donne l'occasion aux amis de venir témoigner leur sympathie à la famille. L'exposition demeure un choix personnel à chacun.

Comment être sûr que sa volonté d'être incinéré sera respectée ?

Le mieux est de rédiger un testament ou de souscrire un contrat d'obsèques. Et de parler avec ses proches. L'Association des crématistes du Calvados aide les gens à préparer leurs volontés. Ce texte a une valeur juridique ; les familles y contrevenant s'exposent à de lourdes amendes.

Comment s'organise la dispersion des cendres ?

La loi du 19 décembre 2008 a donné un statut juridique aux cendres humaines. Et encadre assez strictement ce que les familles peuvent en faire. Il est possible d'enterrer l'urne funéraire, de l'entreposer dans un columbarium, ou de disperser les cendres. Soit dans un jardin du souvenir, soit dans la nature, à condition de ne pas le faire sur un terrain privé ou une voie publique. De plus en plus de gens choisissent une dispersion en mer, qui doit être effectuée à plus de 300 m des côtes.



 
Back to content | Back to main menu